Paul Blaizot Gallery Archives - inBiblio
last 7 days
last 30 days

Paul Blaizot Gallery

placeholder

8 numéros de la revue Les Ecrits nouveaux: n°20. Août 1919. 1 volume – n°6. Juin 1920. 1 volume – n°9. Septembre 1920. 1 volume – n°1. Janvier 1921. 1 volume – n°3. Mars 1921. 1 volume – n°7. Juillet 1921. 1 volume – n°10. Octobre 1921. 1 volume – n°5. Mai 1922. 1 volume.

MORAND (Paul)] Ensemble de 8 fascicules, brochés, couvertures imprimées.Réunion de 14 textes et poèmes de Paul Morand qui paraissent ici en éditions préoriginales dans ces 8 fascicules de la revue Les Ecrits nouveaux, à savoir:- Trois poèmes: L’Hôtel contre la nuit, Boulogne et Midi à Gibraltar, qui paraîtront en 1920 dans le recueil Lampes à arc (fascicule n°20, août 1919).- Trois poèmes: Mines d’or et Don Juan qui paraîtront en volume le 30 juin 1920 dans le recueil Feuilles de température, et Quant aux dames qui paraîtra dans le recueil Poèmes (1914-1924) publié en volume en 1924 (fascicule n°6, juin 1920).- Une nouvelle Delphine qui paraîtra en 1921 dans le recueil Tendres stocks (fascicule n°9, septembre 1920).- Une nouvelle La Nuit hongroise qui paraîtra en 1922 dans le recueil Ouvert la nuit (fascicule n°1, janvier 1921).- Une nouvelle La Nuit catalane qui paraîtra en 1922 dans le recueil Ouvert la nuit (fascicule n°3, mars 1921).- Trois poèmes: Spectacle effrayant, Esprit d’entreprise et Grande banlieue, qui paraîtront en volume en janvier 1924 dans le recueil Poèmes (1914-1924) (fascicule n°7, juillet 1921).- Une nouvelle Aïno qui paraîtra en 1922 dans le recueil Ouvert la nuit (fascicule n°10, octobre 1921).- Un poème Bains publics qui paraîtra dans le recueil Poèmes (1914-1924) publié en 1924 (fascicule n°5, mai 1922).Tirages non précisés.
placeholder

Née à Paris. 1804-1876. Romancière, dramaturge, épistolière, critique littéraire et journaliste française. L.A.S. "G Sand" à "Cher ami" (Alexandre Bixio). Nohant, 12 avril (18)63. 3 pages in-8.

SAND (Aurore Dupin, baronne Dudevant, dite George). Longue lettre dans laquelle George Sand intervient auprès dAlexandre Bixio en faveur de son ami denfance ALPHONSE FLEURY. George Sand vient dapprendre la nomination de Bixio en tant quadministrateur du Crédit Mobilier à Paris : .Il faut que de toute nécessité vous trouviez là un emploi pour notre ami Fleury, mon ami denfance à moi, et dont si souvent Hetzel [son éditeur ; républicain il fut exilé en Belgique lors du coup détat de Louis Napoléon] et moi vous avons parlé. Elle lui rappelle sa promesse et anticipe sur déventuels réticences : .Ne dites pas quil vous faudrait lagrément de Mr Péreire. Vous devez avoir toute influence sur lui, et dailleurs, je pense que le choix de vos employés ne regarde que vous. Sil fallait même employer Mr Péreire comme avocat auprès de vous dans ce détail, jai lieu despérer quil ne me refuserait pas de lêtre. Mais je serais heureuse de ne devoir quà vous le succès dune chose qui me tient si particulièrement au cœur. Vous savez que les Fleury, mari et femme sont les amis et les compagnons de toute ma vie, que leur fille est ma filleule, c.à.d. que leurs enfants sont mes enfants. Vous savez les sentiments et la valeur intellectuelle et morale de Fleury. Cest une noble existence qui a côtoyé la vôtre à certaines époques intéressantes et à laquelle vos opinions doivent tendre la main. Je compte donc sur vous sérieusement. Dites-moi que jai raison et que vous voulez mavoir pour obligée comme vous mavez pour amie. Elle ajoute en p.s. : .Je me brouille avec deux ou trois personnes dignes dintérêt et de considération à coup sûr, qui me prient de vous demander cet emploi pour elles. Je vous le demande pour Fleury et pour personne dautre.Né à La Châtre en 1809, Alphonse Fleury épousa une des amies dAurore Dudevant. Avocat, puis directeur dune banque locale, Fleury se lance dans la politique, échoue à la Législative de 1848, mais devient commissaire de la République dans lIndre ce qui lui vaut une arrestation en 1852 et un exil de sept ans. Rentré en France, il exerce différents métiers. En 1871, il est nommé préfet de la Loire-Inférieure. Mort à Paris en 1877, il laisse deux filles dont lune, Nancy, était la filleule de George Sand. Réf. : Correspondance de George Sand, Georges Lubin, Tome XVII, Garnier, 1983, N° 10100, p. 570.
placeholder

Né à Liège (1822-1890).Compositeur et organiste belge, naturalisé français. Lettre Autographe Signée « César Franck » à « Mon cher Hartmann »; Villa Poyé à Combe la Ville, [17 août 1881]. 4 pages in-4.

FRANCK (César). Franck indique que son élève Samuel ROUSSEAU est chargé .de faire un choix de morceaux de piano, soit parmi les anciens soit parmi les contemporains ; ces morceaux formeront un volume qui sera dabord offert je crois, puis ensuite vendu. Or, il aurait désiré avoir quelque chose de lui, également, .mais je nai pas de petites choses dans mon portefeuille ; alors il ma prié de vous demander si vous voudriez lui donner lautorisation de puiser un numéro, soit dans Ruth soir dans Rebecca ; le chœur des chameliers, par exemple, quil transcrirait pour piano seul. Cet arrangement ne serait pas la propriété de la personne en question mais on conserverait le droit den faire ce que lon voudrait. Si cela vous convenait, vous pourriez le publier, je nen serais pas fâché pour ma part.Franck espère par ailleurs quHartmann ne loublie pas dans la retraite où il cherche la guérison, il doit en effet penser .aux petites filles dEole [son poème symphonique Les Eolides] rappelez-vous, en y pensant, ce que vous en dit votre ami Massenet et quand vous reviendrez à Paris, plein de santé et de courage vous me direz : je veux les éditer. Il termine en lui adressant ses souhaits de complète guérison.Georges Hartmann (1843-1900) est le fils de l’éditeur de musique Jean Hartmann. À partir de 1870, il est l’éditeur exclusif des opéras de Jules Massenet. Parallèlement, il fonde en 1873 avec le violoniste Édouard Colonne, le « Concert national », devenu après le retrait d’Hartmann, à la suite de difficultés financières, les si célèbres Concerts Colonne. Hartmann édita aussi certaines œuvres de Bizet, César Franck, Camille Saint-Saëns. En 1891, sa maison d’édition fit faillite et vendue à Henri Heugel.
placeholder

Né à Tikhvine (Russie). 1844-1908. L’un des plus grands compositeurs russes de la seconde moitié du XIXe siècle. LETTRE SIGNÉE « Nicolas Rimsky-Korsakow » au DIRECTEUR DE L’OPÉRA-COMIQUE ALBERT CARRÉ (1852-1938). Saint-Pétersbourg, 22 (9 en calendrier Julien) octobre 1907. 2 pp. in-12. EN FRANÇAIS. BELLE LETTRE.

RIMSKY-KORSAKOV (Nicolaï). LETTRE ÉCRITE HUIT MOIS AVANT SA MORT PAR UN SECRÉTAIRE, RIMSKI-KORSAKOV ÉTANT TROP FAIBLE POUR ÉCRIRE LUI-MÊME. Il regrette que son opéra Snégourotchka [« La Petite fille à la Neige »] ait été refusé par lOpéra-Comique (momentanément puisquil sera joué quelques mois plus tard) : Votre décision de ne pas monter ma Snégourotchka, à cause des prétentions cupides et sans tacte (sic) de M. Bessel, mest, certainement, très pénible. Sans doute les opéras russes, pour être représentés doivent être choisis par leur (sic) éditeurs et non pas leur auteurs; les autres deux gros éditeurs russes M.M. Jurgenson et Beliaïeff nauraient pas agi comme Bessel. Je transmettrai à M. Bessel le contenu de votre dernière lettre. Il pourra, sil veut, entrer en relation avec Mr Lalo ; peut-être vous fera-t-il de nouvelles propositions, mais plus raisonnables. En tous cas je mabstiens de toute intervention dans cette affaire. Jespère ( ) que vous avez vu que jai fait tout mon possible pour vous aider que faire puisque mes efforts se sont brisés contre les actes de Mr Bessel. Pour réagir contre cela je nai aucun droit juridique Il le remercie infiniment davoir eu lidée de faire représenter ma Snégourotchka sur la scène de lOpéra Comique Rimsky-Korsakov écrivit un opéra en un prologue et quatre actes, daprès le livret dAlexandre N. Ostrovsky, joué au Théâtre Impérial Marinskii à Saint-Pétersbourg, pour la première fois le 10 février 1882. Une adaptation française de Pierre Lalo (fils du compositeur Édouard Lalo) daprès la traduction de Halperine, fut finalement jouée en juin 1908, à lOpéra-Comique avec Marguerite Carré [lépouse dAlbert Carré était cantatrice] dans rôle de Snegourotchka. Le photographe Nadar limmortalisa sur plaques de verre. Malheureusement Rimski-Korsakov mourait le 21 juin, avant davoir vu aboutir le projet.